Bruxelles, ma belle : 5 raisons d’être heureux de vivre ici

Lorsque les belges me demandent où j’habitais avant de venir à Bruxelles et que je leur réponds en région parisienne, ils me regardent interloqués. « Quoi ? Mais qu’est-ce qui a bien pu t’amener à quitter Paris pour Bruxelles ? » – « C’est insensé ! » – « Paris, c’est tout de même plus beau, non ? »

Balayons tout de suite les sujets qui fâchent : la météo n’est pas la dimension la plus attractive et je confesse que les UV (A et B, je prends tout) me manquent parfois un peu. Mais, mis à part ce petit détail technique ou, comme le diront certains, hygrométrique, la vie ici est super agréable et pas un instant de je n’ai regretté de m’y être installé en famille. Et quand j’y réfléchis, je vois au moins 5 raisons d’en être toujours heureux.

Les bruxellois
Je ne vais pas vous faire mon numéro de français aigri adepte du French-bashing facile mais ici, quand vous rentrez dans un magasin ou un resto, on vous sourit, de même que quand vous en partez d’ailleurs. Ici, nul serveur fera semblant de ne pas vous avoir entendu réclamer de la mayo depuis une demi heure sous prétexte qu’il n’a pas été « affecté » à la rangée dans laquelle vous avez pris place. Quand vous croisez un regard dans le tram, il est souvent suivi d’un sourire et quand vous mettez le pied sur un passage piéton, vous ne risquez pas votre vie à tous les coups, la première voiture en vue s’arrêtera poliment. Attention, j’aime Paris mais il y a ici une atmosphère singulière de bienveillance et de respect qui vous détend, qui vous apaise. Cela déteint sur votre humeur et, croyez-le ou non, elle m’a beaucoup apaisé cette bienveillance et j’en suis très reconnaissant à ses habitants.

Le cosmopolitisme 
Bruxelles, c’est la capitale de l’Union Européenne, ça tout le monde le sait et tout le monde s’en sert pour la critiquer, tant Bruxelles est devenue sans le vouloir une marque repoussoir pour les citoyens des états membres. « Bruxelles a décidé que »… « Bruxelles refuse que »… « Bruxelles n’a rien fait contre »… Mais le bon côté de cette médaille injuste et caricaturale est que vous avez ici un brassage hallucinant de nationalités et d’origines culturelles venant de tous les états membres et même au-delà. Et cela se mesure dans les rapports professionnels, dans le fait que tout le monde « réseaute » avec bonheur car, voyez-vous, les gens qui vivent loin de chez eux aiment s’entraider, se rencontrer, passer du bon temps ensemble. Et ça, c’est irremplaçable.

Le prix de l’immobilier
Bon, vous allez me trouver bassement matériel mais Bruxelles est sans doute l’une des capitales d’Europe les plus incroyables au niveau du rapport qualité-prix de l’immobilier résidentiel. C’est bien simple, prenez un loyer parisien pour une surface donnée, diminuez le loyer de 30% et multipliez la surface par deux et cela vous donnera une idée de ce que pouvez louer ici dans de très beaux quartiers de centre ville. Sans compter que personne ne vous demandera ici la caution de vos ascendants sur trois générations avant d’envisager de vous faire signer un bail. Parce que le prix pour se loger est souvent le premier budget d’une famille et que l’espace a un impact certain sur le bien-être, on comprend tout de suite pourquoi Bruxelles est, à ce titre, une ville de rêve.

La nature et l’espace sont partout
Ici, chaque maison a son jardin et les parcs sont nombreux. Certes, vous me direz que c’est bien arrosé mais bon, on a tout de même le sentiment de respirer. Contrairement à Paris ou encore Londres ou Milan, La ville ne s’est pas construite avec de grands immeubles d’habitation mais autour de ces innombrables maisons de maître au style Art Nouveau plus ou moins toutes conçues de la même manière, 3 à 4 étages max au dessus des pièces de réception. Nulle part l’horizon ne vous est inaccessible, le regard peut toujours s’évader au-delà. Cela donne un sentiment de calme, loin du fourmillement frénétique des grandes agglomérations urbaines.

L’autodérision 
D’un point de vue politique et sans heurter mes hôtes le moins du monde, c’est parfois le grand bordel ici ! Ce que l’on appelle ici Bruxelles est en réalité la « Région Bruxelles Capitale » qui regroupe 19 communes, toutes dotées une administration locale, administration qui dépend en partie d’une administration régionale composée d’un exécutif et d’un parlement, laquelle dépend à son tour et en partie d’un pouvoir fédéral, lui-même composé d’un exécutif et d’un parlement. Pour la région Bruxelloise, ça fait pas moins de 600 élus pour s’occuper du quotidien de 1,1 millions d’habitants. Oui, c’est beaucoup ! Du coup, il y a un nombre incalculable de projets qui n’avancent pas, qui n’avanceront jamais et qui sont… toujours la faute de l’autre. Dans un autre pays, on frôlerait l’insurrection mais ici, les gens prennent ça avec une étonnante autodérision qui me fait tendrement sourire.

A ces cinq bonnes raisons, on pourrait ajouter les fameuses frites dont les maîtres de l’art se trouvent, selon moi, place Jourdan à Etterbeek, la joyeuse multitude de bières aux étiquettes bigarrées dans les rayons du moindre supermarché, la proximité de la Mer du Nord dont les plages à perte de vue sont sublimes, Bruges et ses touristes, Liège et ses boulets à la sauce Lapin, les huitres et les moules de Zeeland… On pourrait aussi regretter la circulation dantesque pour celles et ceux qui n’habitent pas en ville mais en banlieue et s’arrachent les cheveux tous les matins pour parvenir au boulot.

Mais plutôt que d’ajouter plein de choses, écoutons ce standard de Dick Annegarn revisité par une jeune chanteuse belge, Angèle, et qui exprime bien mon sentiment du moment.

Une réflexion au sujet de « Bruxelles, ma belle : 5 raisons d’être heureux de vivre ici »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s