Le Pré Salé : les meilleures Moules / Frites de Bruxelles

A les moules-frites ! C’est une institution à Bruxelles et, dès que je me suis installé ici, je n’ai eu de cesse de trouver le meilleur restaurant pour en déguster.

Il faut que je vous avoue un truc. La toute première fois, je suis allé du côté de la Grand-Place et me suis retrouvé dans la très célèbre Rue des Bouchers, connue pour ses restaurants en enfilade mais que toute personne ayant un estomac digne de ce nom devrait éviter de toute urgence. C’est cher, c’est mauvais, c’est épouvantable à chaque adresse !

Néo-Bruxellois, je ne le savais pas encore et j’ai fait la queue (pardon, la file) devant Chez Léon, pensant participer à une sorte de rituel, un retour à la maison mère, à la source. C’était épouvantable et les 45 minutes d’attente dans le froid ne furent récompensées par aucun plaisir, une fois à table. Les moules étaient sans saveur, le service en mode « usine », le vin hors de prix pour un bouteille médiocre…

Du coup, je me suis mis en tête de trouver la meilleure table pour sacrifier à cette belle tradition belge.

De conseils en recommendations, nous sommes arrivés au Pré-Salé, tout près de l’Eglise Saint Catherine.

Nous n’avions pas réservé la première fois. Erreur fatale pour un samedi soir. L’endroit est bondé et malgré l’énergie de celle qui tient la salle, impossible de trouver une place. Nous y sommes retournés la semaine suivante et là, ce fut le sentiment d’être enfin arrivés à bon port, d’avoir trouvé ce que nous étions venus chercher, même au-delà.

Dans une ambiance brasserie qui peut paraître froide de l’extérieur en raison d’un carrelage blanc qui jonche les murs et d’une lumière assez forte, la carte propose tout un tas de spécialités belges qui feront le ravissement des amoureux des boulettes au crevettes grises ou de la carbonade à la flamande (la meilleure de Belgique d’après notre hôte).

Mais ce qu’il faut absolument essayer ici, ce sont les moules (en saison, évidemment). De belle origine de Zélande, elles sont préparées presque devant vous dans une cuisine ouverte sur la salle. Elles sont charnues, parfumées et assaisonnées selon vos goûts (marinière, provençale, crème à l’ail…) pour un rapport qualité/prix tout à fait remarquable.

Nous y retournons au moins une fois par mois pendant la saison qui va de l’été à la fin janvier et je ne saurais trop vous recommander d’y faire une halte gourmande. D’ailleurs, le restaurant connaît un tel succès que les propriétaires y ont ouvert une annexe à 15 mètres du restaurant principal, le Petit Pré-Salé. La carte est identique, la qualité également.

Informations pratiques : Le Pré-Salé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s